Gaz à effet de serre : du nouveau pour bien quantifier ses émissions

Gaz à effet de serre : du nouveau pour bien quantifier ses émissions

Gaz à effet de serre : du nouveau pour bien quantifier ses émissions

Cette année 2017, le « jour du dépassement de la Terre » est survenu le 2 août. On émet trop de gaz à effet de serre ! L’occasion de se pencher sur la façon de les calculer, avec la norme volontaire ISO 14064-1.

Tous les ans, cette date avance : cette année 2017, le désormais célèbre « jour du dépassement de la Terre » (« Earth Overshoot Day » en anglais) est survenu mercredi 2 août. Depuis, l’humanité vit à crédit : elle a consommé, en seulement sept mois, toutes les ressources que la Terre peut produire en une année. L’occasion de rappeler la nécessité de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre, dont le plus connu, le CO2.

Mais avant de réduire, il faut mesurer. En la matière, une méthode fait consensus : celle que décrit la norme volontaire internationale ISO 14064-1. Un texte qui est en cours de révision, pour parfaire encore la comptabilité des gaz à effet de serre et intégrer de nouvelles subtilités. Jusqu’au 30 août 2017, la version provisoire est en enquête publique, pour s’enrichir de vos commentaires. Saisissez l’occasion !

Vous voulez en savoir plus sur comment utiliser la norme volontaire dans votre entreprise, pour mesurer vos émissions en suivant le protocole communément admis ? Lisez le témoignage d’OCP S.A., industriel marocain spécialisé dans les phosphates, certifié pour sa bonne application de la norme !

> En savoir plus sur la révision de la norme volontaire ISO 14064-1

> Lire le témoignage d’OCP S.A., certifié ISO 14064-1…

© Adobe Stock