« L’objectif d’une norme volontaire n’est pas de délivrer des exigences inatteignables »

Très impliquée autrefois dans l’élaboration des normes volontaires sur les produits cosmétiques, Danièle Chiambaretto, pharmacien-conseiller à l’Agence régionale de santé du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, assure maintenant la présidence de la commission AFNOR sur les bonnes pratiques de tatouage. Retour sur ses aventures en normalisation volontaire.

> Plus d’informations…