Sports nature : un mode d’emploi pour aménager des parcours de trail

Parcours de trail - Sports, loisirs et consommation

Sports nature : un mode d’emploi pour aménager des parcours de trail

Sous l’égide d’AFNOR, les acteurs du trail ont mis au point un mode d’emploi pour concevoir et aménager des parcours en pleine nature. Objectif : faire en sorte que cette activité sportive à la mode soit proposée avec les mêmes méthodes partout en France.

De grands espaces, des sentiers qui serpentent dans les forêts et les montagnes, des coureurs déterminés à se dépasser… Le trail connaît un engouement fulgurant ! Cette pratique sportive née dans les années 1990 se démocratise depuis une décennie, avec des adeptes toujours plus nombreux… et des collectivités territoriales bien décidées à accompagner le développement de ce sport, source d’attractivité pour les communes.

Mais comment concevoir un parcours de trail quand on ne l’a jamais fait ? Sur quel cahier des charges partir ? Quelles sont les bonnes pratiques en matière de balisage et de fléchage ? À ces questions, la norme volontaire est une réponse pertinente. Plusieurs acteurs du trail, dont des collectivités territoriales et des associations sportives, se sont tournés vers AFNOR pour les aider à construire une concertation et un processus itératif dont l’objectif vient d’être atteint : mettre au point un document consensuel faisant office de mode d’emploi pour les concepteurs de parcours. « Où qu’ils se trouvent, les traileurs pourront ainsi retrouver la même signalétique, les mêmes codes. Un repère essentiel pour encourager ce sport », apprécie Dori Nissan, chef de projet en normalisation AFNOR, qui a accompagné les traileurs.

Point par point, l’accord AC S52-111 finalisé le 10 mai 2017 reprend les aspects nécessaires à la conception et l’aménagement d’un parcours permanent de trail. Un balisage a vu le jour, ainsi qu’une cotation permettant d’estimer le degré de difficulté du parcours en fonction de sa longueur, de son dénivelé et de sa technicité. Le document revient aussi sur l’accueil des traileurs, comme les parkings ou les sanitaires. Autre aspect majeur : la question des responsabilités (collectivités, coureurs, propriétaires fonciers, encadrement, etc.) est clairement posée, pour une meilleure lisibilité. Prochaine étape : décliner cet accord en cahier des charges pour fournir, dès la fin de l’année 2017, un document clair et facile à mettre en œuvre auprès de tous les acteurs concernés.

Suggestions d’angle de traitement :

  • Le trail est à la mode. Le moment est bien choisi pour établir un référentiel commun et harmoniser les pratiques.
  • En France, 19 000 acteurs économiques participent chaque année à l’élaboration des normes volontaires : qui sont-ils ? Comment s’impliquent-ils ?

Contact presse :

Pour en savoir plus, recevoir le guide AC S52-111 ou solliciter une interview
Olivier Gibert – tél : +33 1 41 62 85 55 – presse@afnor.org – Twitter @AFNOR_RP

A propos d’AFNOR

AFNOR est l’organisme français de référence pour les normes volontaires. Il gère la collection des documents qui existent et anime les travaux des parties intéressées pour la création, la révision des normes et pour défricher les sujets pouvant donner matière à en élaborer de nouvelles. Lancée à l’initiative des acteurs du marché, la norme volontaire est un cadre de référence qui vise à fournir des lignes directrices, des prescriptions techniques ou qualitatives pour des produits, services ou pratiques au service de l’intérêt général. Tout le monde peut participer à sa création et toute organisation peut ou non l’utiliser et s’y référer. C’est pourquoi la norme est dite volontaire. En coordinateur de la normalisation en France, AFNOR affiche une ambition : contribuer à la diffusion de bonnes pratiques et de solutions efficaces, au bénéfice de tous. Consultez le site d’AFNOR Normalisation

Tags:
,