AFNOR publie le 1er guide de bonnes pratiques pour éliminer et valoriser les boues d'eau potable

Le guide FD X33-020 apporte enfin de vraies réponses aux collectivités, aux professionnels de l’eau et au monde agricole pour valoriser les boues d’eau potables. Objectifs : améliorer les impacts sur l’environnement, les sols pour l’agriculture, la santé publique et le travail des professionnels de l’eau.

Face à une quantité annuelle des boues d’eau potable à traiter estimée à 200 000 tonnes de matières sèches, il était urgent de définir collectivement les bonnes pratiques, via la normalisation, pour que les professionnels travaillent mieux ensemble face à l’absence de cadre (réglementation ou normes volontaires internationales ou européennes).

Sous l’impulsion de Yvon Durand, ingénieur expert de Veolia et représentant de la FP2E, AFNOR a coordonné pendant 4 ans, un travail collaboratif pour faciliter en France, les pratiques de tous les acteurs de la chaine de l’élimination et de valorisation des boues d’eau potable. Le guide préconise une méthode partagée pour gagner du temps, garantir la traçabilité des épandages et l’innocuité des terres de décantation.

Pourquoi et comment valoriser les boues d’eau potable ?
L’eau potable est quasi exclusivement produite à partir d’eau de surface ou d’eau souterraine. Cela implique bien souvent, pour les producteurs d’eau (collectivités ou délégataire du service), de gérer les boues qu’elle contiennent.
Une classification des boues d’eau potable était donc nécessaire.
Boues de clarification et d’affinage, de décarbonatation, de reminéralisation… Ces catégories clairement définies vont faciliter le dialogue entre professionnels et la réalisation de projets.

Quelles étapes suivre avant de faire de l’épandage agricole ?
Des solutions sont aussi menées pour faciliter l’épandage, cette voie de valorisation intéressante pour le producteur d’eau potable et pour l’agriculteur, qui pourra ainsi enrichir ses terres.
Le guide est aussi une base commune pour toutes les étapes de traitement et de valorisation. Il détaille les étapes à suivre en présentant les différents procédés de traitement nécessaires selon la destination privilégiée.

Les professionnels trouveront enfin des recommandations utiles sur les caractéristiques des terres de décantation destinées à être épandues.

A propos d’AFNOR
L’association AFNOR et ses filiales constituent un groupe international au service de l’intérêt général et du développement économique. Il conçoit et déploie des solutions fondées sur les normes, sources de progrès et de confiance. Les missions d’intérêt général sont assurées par l’association dans le cadre d’un décret qui lui confère l’animation et la coordination du système français de normalisation, la représentation des intérêts français dans les instances européennes et internationales de normalisation, l’élaboration et la diffusion des normes. Ses filiales – formation, évaluation et certification, réseau international – quant à elles, exercent des activités de marché dans un environnement concurrentiel et en respectent strictement les règles. La direction générale du Groupe est assurée par Olivier Peyrat.