webleads-tracker

Accueil > Liste des actualités > La normalisation, un vrai plus pour les entreprises qui s’en emparent

Agrandir le texte Diminuer le texte Affichage :

 

Liste des actualités

Toutes les actualités fil rss

Favoris & Partage

 

Afficher par :

03/02/2016

La normalisation, un vrai plus pour les entreprises qui s’en emparent

Quand une entreprise s’investit dans l’élaboration des normes volontaires et les applique, elle en tire un vrai bénéfice. Bénéfice qui est même visible sur son compte de résultats. C’est ce que démontre une étude inédite du BIPE pour AFNOR.  

 

Quand une entreprise s’investit dans l’élaboration des normes volontaires et les applique, elle en tire un vrai bénéfice économique. C’est ce que démontre une étude inédite du BIPE pour AFNOR. « En participant aux travaux d’écriture ou en achetant des normes, les entreprises qui investissent dans la normalisation ont besoin de voir si le jeu en vaut la chandelle. Et il s’avère que la réponse est majoritairement oui », résume Alain Costes, directeur de l’activité normalisation d’AFNOR, commanditaire de l’étude.  

 

Les bénéfices tiennent en trois chiffres :

 

+ 20 % : c’est le surcroît de croissance annuelle du chiffre d’affaires observé chez les entreprises parties prenantes des commissions de normalisation. Celles-ci affichent un taux de croissance annuel de 4 %, à comparer aux 3,3 % de moyenne pour l’ensemble des entreprises, impliquées ou non. Autrement dit, participer au processus de normalisation ouvre des marchés : cela permet à l’entreprise d’être au bon endroit, au bon moment, avec le bon produit ou le bon service.

 

+ 19 % : c’est le surcroît de chiffre d’affaires à l’export observé dans les entreprises acheteuses de normes ou parties prenantes des commissions de normalisation. Leur taux d’export est de 18,2 %, contre 15,3 % dans l’ensemble des entreprises. Autrement dit, la norme est un passeport pour mieux vendre hors de ses frontières. D’un pays à l’autre, les normes volontaires ouvrent les portes de l’interopérabilité entre différents acteurs proposant différents produits et services. L’exemple des containers est éloquent : si les dimensions d’un container n’étaient pas normalisées, le commerce mondial ne serait pas aussi vigoureux !

 

+ 15 Md€ : c’est l’apport annuel de l’utilisation des normes volontaires à la production (donnés 2013), entendue comme le chiffre d’affaires cumulé de toutes les entreprises françaises. Autrement dit, si celles-ci n’appliquaient pas les normes pour leurs produits et services, elles vendraient moins, donc produiraient moins. En définitive, le jeu en vaut la chandelle : s’impliquer dans la normalisation est un investissement qui se révèle payant !  

 

Maintenance optimisée, coûts réduits

 

Autre point : qu’il s’agisse de biens ou de services, les normes volontaires permettent d’optimiser l’utilisation et la maintenance des installations, en harmonisant les outils de production de l’entreprise sur ses différents sites. Elles offrent également la possibilité de suivre, donc de réduire, certaines consommations (eau, énergie) grâce aux normes de systèmes de management environnemental et énergétique. L’entreprise réduit donc ses coûts.  

 

Cette étude fait date : jusqu’à présent, l’impact de la normalisation sur l’économie était mesuré sur le critère du stock de normes, c’est-à-dire la quantité de normes produites chaque année, que l’on corrélait à l’évolution du PIB. C’était le cas avec la précédente étude de 2009. Pour la première fois dans le monde, l’étude du BIPE pour AFNOR mesure l’impact de la normalisation sur l’économie avec des variables liées à la consommation réelle de normes (achats de normes, nombre d’acheteurs) et au processus de production de normes (nombre d’entreprises parties prenantes des commissions de normalisation). Le BIPE a ainsi croisé les données économiques provenant de 2 099 entreprises de tous secteurs ayant participé à la normalisation depuis 2005.

 

Remplissez ce formulaire pour vous procurer la synthèse de l'étude...

 

Accessibilité | Mentions légales | Contact