Développement durable : comment en faire, comment s’y former, comment le montrer ?

Le développement durable : on en parle beaucoup, mais en fait-on vraiment ?

Ce concept popularisé dans les années 1990, au lendemain de la sortie du rapport Brundland pour l’ONU, a infiltré le monde de l’entreprise et des collectivités locales, pour devenir le socle de ce qui est aujourd’hui rangé sous le vocable de responsabilité sociétale et de reporting extra-financier. Il fait également pleinement écho aux ODD, les Objectifs de développement durable formalisés par l’ONU en 2015, grand programme d’actions transversales qu’incarnaient, dans les décennies précédentes, les Agendas 21 (1992) et les Objectifs du Millénaire (2000).

Littéralement, le développement durable est un développement capable de répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures àrépondre aux leurs. Il implique une approche holistique, déclinée en trois piliers : un pilier économique, un pilier social et un pilier environnemental. Vous le voyez : de nombreuses notions s’engouffrent dans cette vaste enveloppe, comme l’économie circulaire, la biodiversité, la finance solidaire, les smart cities, etc.

Comment s’y prendre sans rien oublier au passage ? Pour le ou la responsable développement durable ou RSE que vous êtes, le groupe AFNOR dispose d’une palette d’outils pour vous accompagner, afin que vous puissiez bâtir une politique de développement durable solide, la suivre dans le temps, monter en compétences, et faire reconnaître vos engagements avec les bons signes distinctifs.

Dans notre dossier, découvrez les outils et bonnes pratiques pour déployer une politique développement durable efficace

1- Bâtir sa politique de développement durable selon l’ISO 26000

1-1 Décliner sa démarche DD en 7 piliers avec l’ISO 26000

Pour cadrer votre politique de développement durable sans rien laisser de côté, la norme ISO 26000 et son approche en 7 piliers sont l’outil idéal.

1-2 Viser les ODD et construire son reporting DD

La norme ISO 26000 vous permet d’arrimer votre démarche DD aux Objectifs de développement durable et de construire votre reporting extra-financier.

1-3 Autoévaluer et labelliser sa démarche ISO 26000

Une démarche DD construite selon l’ISO 26000 vise l’amélioration continue. Auto-évaluez-la et faites-la reconnaître avec le label Engagé RSE et Diag RSE online.

1-4 Décliner l’ISO 26000 à son secteur et son activité

Partez de la matrice universelle qu’est la norme ISO 26000 pour décliner votre démarche développement durable à votre secteur et obtenir un label sur-mesure.

2 - Structurer un projet d’économie circulaire

2-1 Déployer un projet d’économie circulaire et le faire évaluer

Avec la norme volontaire XP X30-901 et l’évaluation AFAQ Economie circulaire, votre entreprise part bien armée pour migrer vers l’économie circulaire.

2-2 Se former aux métiers de l’économie circulaire

AFNOR Compétences vous propose une gamme de formations continues pour devenir la personne-ressource en matière d’économie circulaire dans l’entreprise.

2-3 Associer économie circulaire et éco-conception

L’éco-conception est l’un des 7 pans de l’économie circulaire. Une démarche qui repose sur l’analyse de cycle de vie (ACV). Le groupe AFNOR vous accompagne.

3 - Favoriser l’investissement responsable et la finance verte

3-1 Définir le vocabulaire de l’ISR et de la finance verte

Avec les professionnels, AFNOR met au point des normes pour mieux appréhender les concepts de finance verte, climatique, solidaire, durable ou responsable.

3-2 Se faire labelliser comme gestionnaire de fonds ISR

Pour signaler que vos fonds sont au service de la transition écologique ou socialement responsables, AFNOR Certification propose les labels Greenfin et ISR.

3-3 Faire reconnaître ses fonds verts avec le label Greenfin

Pour signaler que vos fonds financent des activités de la transition écologique, AFNOR Certification propose le label Greenfin, anciennement TEEC.

4 - Œuvrer pour la ville durable, la biodiversité et la transition écologique

4-1 Outiller sa collectivité pour devenir une smart city

Le développement durable s’entend aussi à l’échelle des collectivités locales. Des normes volontaires ISO cadrent le concept de ville durable, ou smart city.

4-2 Montrer son engagement en faveur de la biodiversité

Pour préserver la biodiversité, il faut un vocabulaire commun et un label objectif pour valoriser son engagement : AFAQ Biodiversité.

4-3 Lier efficacité énergétique et solutions bas-carbone

Toute démarche DD a un volet énergie. Des normes volontaires et des certifications existent pour conforter son système de management de l’énergie.