4 success stories pour vous faire aimer les normes volontaires

L’édition 2022 des Trophées Or Normes d’AFNOR récompense quatre organismes qui ont su exploiter les bénéfices de la normalisation volontaire : l’Institut du numérique responsable, le ministère de la Transition écologique, le pôle Aqua-Valley et Suez Smart Solutions.

Sécurité, interopérabilité, aide à l’export, partage de bonnes pratiques… On n’associe pas spontanément ces atouts aux normes volontaires, et pourtant, c’est leur raison d’être ! De nombreux acteurs économiques en sont convaincus et s’investissent au sein d’AFNOR pour fabriquer puis appliquer ces normes volontaires. Et tous les ans, le club des adhérents d’AFNOR en distingue quelques-uns, dans le cadre des trophées Or Normes. L’édition 2022 de ce concours met en lumière quatre histoires hors normes :

Le ministère de la Transition écologique, qui remporte le trophée de la catégorie « Contribution à la transition écologique » pour son implication dans le projet d’AFNOR SPEC sur la lutte contre le gaspillage alimentaire, socle d’un futur label d’Etat. Ce label était annoncé dans la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire de février 2020. « Le document permet de lister, objectiver et partager tous les critères qu’il faut avoir en tête pour démontrer qu’un producteur ou un distributeur de produits alimentaires mérite d’être labellisé anti-gaspillage », décrit Catherine Conil, chargée du dossier au Commissariat général au développement durable, un service du ministère.

L’Institut du numérique responsable, qui remporte le trophée de la catégorie « Une numérisation de confiance et responsable » pour son implication dans l’AFNOR SPEC 2201 sur l’écoconception des services numériques, publiée en avril 2022. « Avec une quarantaine d’acteurs, nous avons élaboré une check-list de tous les leviers sur lesquels intervenir pour amoindrir l’impact environnemental et social du numérique, depuis l’extraction des matières premières nécessaires à la fabrication d’un smartphone jusqu’au respect des équipes de modération intervenant sur les réseaux sociaux », explique Vincent Courboulay, enseignant à l’université de La Rochelle, qui coordonne le projet

Le pôle Aqua-Valley qui remporte le trophée de la catégorie « Une société plus inclusive » pour son travail de sensibilisation de 212 PME et TPE du secteur de l’eau aux normes volontaires en Occitanie. « Au travers de trois sessions de formations, ces entreprises ont pu découvrir l’intérêt stratégique de la normalisation volontaire et son utilité pour diffuser des innovations. Des accompagnements individuels ont ensuite permis de réaliser un diagnostic normalisation dédié pour chaque entreprise formée. Puis à trois d’entre elles de porter leurs innovations à la normalisation », décrit Yvan Kedaj, directeur général du Pôle Aqua-Valley.

Un prix spécial a été remis à Suez Smart Solutions pour son implication dans la norme volontaire NF EN 13757-4 « Systèmes de communication pour compteurs – Partie 4 : communication sans fil M-Bus ». « En recommandant d’utiliser la fréquence 169 MHz sur la bande VHF, cette norme volontaire permet de conforter les avantages et les performances des compteurs communicants déployés sur le réseau de distribution d’eau potable aux points de consommation. Le premier de ces avantages est d’éviter d’avoir à envoyer un technicien relever votre compteur», explique Eric Farnier, responsable du dossier chez Suez Smart Solutions.