Avancées et freins au développement de la responsabilité sociétale : retour sur les conférences #RSEHalteAuxBlablas

Trois conférences ont été organisées à l’occasion des 10 ans de l’ISO 26000, la norme internationale sur la responsabilité sociétale (RS). Objectif : partager des exemples concrets mais aussi les freins rencontrés pour développer la RS des entreprises, des filières et des territoires.

La voie de la responsabilité sociétale  est encore trop méconnue des petites, moyennes entreprises et des opérateurs publics. Pourtant, elle constitue un atout certain dans l’atteinte des 17 objectifs de développement durable adoptés par l’Organisation des Nations Unies.

Depuis 10 ans déjà, la norme ISO 26000 répond à cette ambition. Pour replacer son business dans une logique de durabilité, favoriser l’essor d’une filière ou le développement responsable d’un territoire, cette norme volontaire, à la croisée de tous les enjeux premiers des organisations, permet d’agir en fonction de ses spécificités, entreprise par entreprise, secteur par secteur, dans tous les territoires…

Pour témoigner de son utilité concrète, mais aussi des freins rencontrés, des acteurs publics et privés ont apporté leurs retours d’expériences à l’occasion de trois conférences, parrainées par Stéphanie Kerbarh, députée de Seine-Maritime et présidente du groupe d’études RSE de l’Assemblée nationale.

Revisionnez ces conférences et téléchargez les actes ! Et partez armé.e pour co-écrire la nouvelle version de la norme ISO 26000, dans le cadre des travaux internationaux sur le point de démarrer à l’ISO.

Entreprises

Filières

Territoires

Tags: