Concilier transition numérique et ressources humaines : 4 industriels témoignent

Concilier RH et transition numérique

Le groupe AFNOR a accompagné des PME de Centre-Val-de-Loire dans la transformation numérique de leur chaîne de production, avec une approche par la qualité de vie au travail. Témoignages d’entreprises engagées dans l’industrie du futur.

Robotiser une ligne de production, réorganiser les flux d’informations, informatiser la traçabilité d’un processus de fabrication, réaliser l’intégration numérique de fonctions supports autour du big data… Autant de défis qui se posent aux entreprises industrielles engagées dans une transformation numérique et qui ont un impact direct sur le quotidien des équipes. Management, mesure de la durée du travail, création d’emplois, transformation ou disparition d’autres, évolution des compétences… La transition numérique a des effets insoupçonnés sur le management des ressources humaines. Des effets identifiés au plan national et qui figurent au cœur des priorités de la région Centre-Val-de-Loire sur la qualité de l’emploi.

Placer les équipes au cœur du projet

En 2016, la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l’emploi) de cette région a proposé aux PME implantées sur son territoire un programme d’accompagnement collectif, avec un objectif : les aider à diffuser le numérique dans leurs ateliers et chaînes de production. Quatre entreprises ont pris part au projet : FARE et SEFI (détection d’incendie), AFL Honeycomb Structures (fabrication de barrières de crash-test), Avignon Ceramic (fabrication de noyaux céramiques). Pour chacune, le parti-pris consistait à associer d’emblée les équipes terrain. Formations sur la qualité de vie au travail, à la prévention des risques et à la conduite d’un projet de transition numérique… Les personnes-clés ont été interviewées. Grâce aux contributions des opérateurs, des dirigeants, des chefs d’équipes et des responsables RH, un consultant missionné par le groupe AFNOR a identifié et mesuré les facteurs de risques psycho-sociaux propres à chaque situation.

Les bases d’un dialogue sur la QVT

Les questionnements et les débats sont souvent allés au-delà du simple aspect « numérique » pour poser les bases d’un dialogue plus large sur la qualité de vie au travail, grâce auquel les entreprises ont saisi l’opportunité de mettre en place des démarches structurées. « Cette expérimentation a mis en évidence la plus-value d’une action basée sur une approche alliant formation collective, accompagnements individuels sur site et partage de bonnes pratiques », résume Stéphane Thomas, responsable du service mutations économiques et développement des compétences à la DIRECCTE Centre-Val-de-Loire.

> Découvrez les retours d’expérience…
> Contacter la délégation Centre-Val-de-Loire du groupe AFNOR…

Tags: