Déployer un SME avec l’ISO 14001

La norme volontaire ISO 14001 définit les exigences nécessaires à la mise en place d’un système de management environnemental (SME) efficace. Elle s’adresse à toutes les organisations indépendamment de leur taille ou de leur domaine d’activité. Tous les secteurs sont concernés : industrie (agroalimentaire, métallurgie, textile, mécanique, chimie…) mais aussi les secteurs médicaux, sociaux, administratifs…

Elle vise à une amélioration continue de la performance environnementale de l’entreprise en l’incitant à s’organiser pour réduire les impacts liés à son activité : matières premières, eau, énergie, déchets… La norme ISO 14001 s’appuie sur la roue de Deming et ses 4 étapes-clés (planifier, réaliser, vérifier, réagir) visant l’objectif de se perfectionner en continu :

La norme ISO 14001 liste 18 exigences réparties en 6 chapitres :

  • Les exigences générales
  • La politique environnementale
  • La planification
  • La mise en œuvre des actions pour satisfaire à la politique environnementale
  • Les contrôles et les actions correctives
  • La revue de direction

Révisée en 2015, ISO 14001 intègre désormais la structure HLS (High Level structure) qui présente un cadre commun à toutes les normes de systèmes de management, ce qui facilite la mise en œuvre de systèmes de management intégrés (avec ISO 9001, par exemple). Elle renforce aussi le rôle de la direction et prend mieux en compte les enjeux globaux (économique, social…) dans lesquels évolue l’organisation. Elle intègre enfin la « perspective de cycle de vie » des activités, produits ou services d’un organisme, suscitant de fait une approche transversale et pluridisciplinaire conduisant ainsi à l’écoconception.

La certification ISO 14001 : un engagement de progrès environnemental

Le responsable environnement, et/ou le responsable qualité, planifie, construit et pilote de façon opérationnelle le système de management environnemental ISO 14001. Il accompagne aussi la démarche de certification ISO 14001. Selon les organisations (mono-site, multi-sites), il peut avoir à organiser des audits environnementaux. Ils seront réalisés par des auditeurs internes et externes afin de vérifier le respect des exigences de la norme ISO 14001.

Valable trois ans, la certification ISO 14001 est une démarche volontaire qui prouve la responsabilité environnementale de l’entreprise auprès de ses clients et de ses partenaires tout en renforçant l’implication de la direction et des salariés. La certification ISO 14001 apporte en outre un avantage concurrentiel et financier non négligeable, comme en témoigne l’étude d’AFNOR Certification sur les retours d’expériences de certifiés ISO 14001 (PDF, 2018). En 2019, plus de 312 000 certificats ISO 14001 étaient actifs dans le monde, couvrant près de 500 000 sites, selon l’ISO Survey.