Les produits d’hygiène féminine font leur révolution : l’apport des normes volontaires

Le 12 mai, AFNOR vous invite à découvrir l’intérêt de la future norme internationale pour garantir la sécurité des produits de protection féminine.

Serviettes hygiéniques, tampons, protège-slips, coupes, culottes menstruelles…qu’ils soient utilisés à usage unique ou pas, les habitudes de consommation changent, le marché de l’hygiène féminine est en pleine révolution.

Le nombre de protections périodiques utilisé par une femme au cours de sa vie s’élève autour de 15 000 soit un coût total de 3800 euros.

La préoccupation, aujourd’hui, est non seulement le coût mais aussi la sécurité des produits. En effet, de nombreux scandales ont fait bouger les lignes et ont donné lieu récemment à des rapports de l’ANSES (Agence Nationale Sécurité Sanitaire) et de la DGCCRF (Direction Générale Concurrence  Consommation Répression des Fraudes). Ils ont révélé la présence de composés potentiellement nocifs contenus dans certaines protections périodiques avec un risque  accru de choc toxique mais aussi infectieux quant à leur condition d’utilisation.

L’enjeu est triple pour les consommatrices qui sont 300 millions par jour dans le monde à utiliser des produits menstruels : garantir des produits de qualité, rassurer les femmes en toute transparence et leur permettre de faire un choix éclairé dans les meilleures conditions. S’ajoute un enjeu écologique avec la généralisation des protections réutilisables ces dernières années.

Fort de ce constat et dans sa mission d’intérêt général, AFNOR Normalisation s’est emparée du sujet et contribue aux travaux de conception d’une future norme internationale. Son champ d’action couvre la sécurité de fabrication du produit, les exigences minimales d’utilisation mais aussi le soutien à ce marché en plein essor.

Vous l’aurez compris, il s’agit d’un enjeu de santé publique avant tout, mais aussi écologique et social, afin de rendre l’achat de ces produits accessible à toutes.

Cette réunion d’information sera animée le 12 mai à l’Assemblée Nationale par Grégory Berthou, rapporteur du Comité Stratégique de Normalisation  « Biens de consommation, sports et loisirs » chez AFNOR en partenariat avec Laetitia Romeiro-Dias, députée et co-rapporteure du rapport parlementaire sur les menstruations à  ASSEMBLEE NATIONALE

Au programme :

  • Ouverture par Franck Lebeugle, directeur AFNOR Normalisation
  • Présentation du rapport parlementaire
  • Contexte et enjeux de cette future norme internationale – Quels besoins ? Quelle réalité ? Quels bénéfices pour votre organisation ?
  • Pourquoi votre mobilisation et votre contribution sont importantes? Questions/Réponses
  • Perspectives et prochaines étapes

La participation est gratuite, mais l’inscription est obligatoire.