En Centre-Val-de-Loire, RSE rime avec PME et TPE

Pendant dix-huit mois, 11 entreprises de Centre-Val-de-Loire ont bénéficié d’un accompagnement proposé par la Région et le groupe AFNOR : le parcours RSE. De quoi monter en compétences et structurer leur démarche de RSE plus sereinement.

La RSE est un chantier au long cours. En région Centre-Val-de-Loire, l’histoire a débuté en octobre 2019 et se termine en juin 2021, le temps pour onze TPE et PME régionales de passer du concept à la réalité. Ainsi, dans une volonté d’inscrire le territoire dans une logique de développement plus durable, le conseil régional a cofinancé un programme complet piloté par Anne Youf, déléguée régionale du groupe AFNOR.

Formation AFNOR Compétences à la RSE, diagnostic des pratiques mené par trois consultantes sélectionnées, temps d’échanges collectifs ont permis de structurer au mieux la démarche de RSE… et surtout faire comprendre que ce n’est pas l’apanage des grands groupes du CAC 40 ! En cela, la norme volontaire ISO 26000 est d’une aide précieuse. Elle préconise de bâtir un plan d’action autour de 7 questions centrales :

  • La gouvernance de la structure
  • Les droits humains
  • Les conditions et relations de travail
  • La responsabilité environnementale
  • La loyauté des pratiques
  • Les questions relatives au consommateur et à la protection du consommateur
  • Les communautés et le développement local.

« Nous nous sommes dirigés vers un parcours RSE en partie pour répondre à la demande de nos clients grands comptes qui exigent une exemplarité en termes de transports ou d’emballage », témoigne Cathleen Berton, cheffe de projet chez Talbot Création, une entreprise de création et fabrication de vêtements professionnels, notamment pour l’hôtellerie restauration, à Bourges (Cher).

« En termes de recrutement, les nouvelles générations sont en attente de ce genre de démarche ; la RSE est un gage d’attractivité », ajoute Cécile Derouck, directrice générale d’Atac Pièces Auto, entreprise de pièces de rechange automobile dans le Loiret. « Nous voulions bien comprendre la norme ISO 26000, pour aller vers une labellisation ensuite », complète Majda Benchekroun, responsable qualité et RSE chez Jordenen, une agence de conseil en communication par l’objet basée dans le Loiret également. A terme, en effet, chaque entreprise est libre d’évoluer ou non vers une labellisation, par exemple avec le label Engagé RSE d’AFNOR Certification, pour démontrer la robustesse de leur démarche.

Voir l’événement en replay