Industrie du futur et place de l’Homme : du soutien en Centre-Val-de-Loire

Industrie du futur et place de l'homme

Industrie du futur et place de l’Homme : du soutien en Centre-Val-de-Loire

La délégation AFNOR Centre-Val-de-Loire propose un accompagnement à 5 PME industrielles régionales pour placer l’Homme au cœur de leur projet de transition numérique de leur chaîne de production. Formation, accompagnement… Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 31 mars !

L’industrie du futur se prépare d’ores et déjà dans les entreprises. Elle passe notamment par la numérisation de leurs chaînes de production. Introduction de logiciels, changement de machine-outil, innovation numérique suscitant un gain de productivité… Ces nouveautés peuvent avoir de lourdes conséquences en termes d’organisation, d’environnement, d’habitudes de travail et bien entendu au niveau social. D’où la nécessité d’engager parallèlement des actions sur la santé, sécurité et qualité de vie au travail, sur l’ergonomie, pour que les salariés soient les premiers acteurs du projet de transition industrielle de leur entreprise.

C’est dans cet esprit que la délégation Centre-Val-de-Loire du groupe AFNOR propose un accompagnement, à destination des PME. Des filières sont-elles particulièrement concernées ? « Pas du tout, c’est ouvert à tous les secteurs d’activité industrielle », rassure Anne Youf, déléguée régionale du groupe AFNOR. « Les petites entreprises en développement qui viennent d’investir dans le matériel, ou projettent de le faire, seront sensibles au prix très attractif de cet accompagnement », ajoute la pilote du projet.

18 mois pour réussir

Financé par la DIRECCTE Centre-Val-de-Loire, le programme coûte 1 800 euros par participant. Pendant dix-huit mois, le chef de production et le dirigeant bénéficieront de trois journées de formation (non consécutives), de 11 demi-journées d’analyse, de conseils et d’accompagnement des équipes, selon le rythme qui conviendra à l’entreprise. Quatre réunions collectives de tous les participants seront aussi organisées pour favoriser les partages d’expériences. « Ils seront d’autant plus riches que les entreprises évolueront dans des secteurs industriels variés », précise Anne Youf. Pour des raisons pratiques, ces réunions pourront avoir lieu dans les locaux des entreprises volontaires pour accueillir les participants.

S’appuyer sur les bonnes pratiques

L’accompagnement réalisé par AFNOR s’appuiera sur les meilleures pratiques observées dans les normes volontaires internationales. Les participants seront formés sur les notions essentielles de prévention et de sécurité au travail. Ils seront accompagnés pour évaluer les risques liés à la technologie introduite, adapter la nouvelle technologie aux postes de travail, améliorer la sécurité sur la chaîne de production. Ils seront aussi soutenus pour déployer une nouvelle organisation de la chaîne de production avec les collaborateurs concernés.

 

> En savoir plus sur la délégation Centre-Val-de-Loire du groupe AFNOR 
> Dossier de candidature

Photo : © Shutterstock