Structurer un projet d’économie circulaire

Affiliée tantôt à la thématique du développement durable, à celle de la RSE (responsabilité sociétale d’entreprise) ou à celle – plus restrictive – de l’environnement, l’économie circulaire est un concept émergent, reposant sur l’idée d’en finir avec l’économie linéaire et son triptyque produire-consommer-jeter. Dépassant le seul sujet du recyclage, il a été popularisé par différents mouvements et organismes, comme l’Institut de l’économie circulaire (INEC) ou l’association OREE.

Economie circulaire : un sujet de RSE

L’économie circulaire est désormais au centre de grandes politiques publiques, à l’échelle territoriale, nationale et européenne. En France, elle a inspiré une « Feuille de route pour l’économie circulaire » (FREC) formalisée en avril 2018 qui a nourri la loi « Anti-gaspillage et économie circulaire » du 10 février 2020. Auparavant, il y était grandement question dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) de 2015.

L’Union européenne lui consacre de son côté un « Plan d’action pour l’économie circulaire », formalisé en mars 2020, dans le cadre du Green Deal de fin 2019. De plus, par essence, l’économie circulaire ne serait rien sans les multiples démarches à mener au niveau local. Les entreprises sont, elles aussi, invitées à s’emparer du sujet dans le cadre de leur démarche RSE ou leur politique développement durable. Le groupe AFNOR est à leur côtés pour les accompagner.