Favoriser l’investissement responsable et la finance verte

Dans le secteur financier aussi, les comportements évoluent pour répondre aux défis du développement durable. Transition énergétique et économie sociale et solidaire occupent une place croissante dans les stratégies des investisseurs, soucieux d’intégrer des critères extra-financiers à leur performance. Des initiatives d’envergure sont menées, notamment à l’échelle européenne pour permettre aux épargnants d’identifier plus facilement les fonds responsables.

Créé par la Commission européenne, le groupe d’experts sur la finance durable (HLEG – High-Level Expert Group) est chargé ainsi d’émettre des recommandations pour soutenir les investissements verts au sein de l’UE. Pour faire partie de ces fonds verts, Bruxelles a retenu sur cette base une liste de 67 activités respectueuses de l’environnement, issues de 7 secteurs : agriculture, fabrication, énergie, transports, bâtiment et technologies de l’information et de la communication.

Prendre en compte les critères ESG

Les critères ESG (critères environnementaux, sociaux et de gouvernance) s’inscrivent au cœur de la finance durable. La plupart des produits financiers responsables s’en inspirent :

  • l’investissement socialement responsable (ISR),
  • la finance durable,
  • la finance verte, notamment via les Green Bonds (obligations vertes).

Les critères ESG permettent d’évaluer la performance extra-financière des entreprises selon de multiples aspects et de mesurer leurs actions sur de nombreux points très concrets

AFNOR Certification est accréditée par le ministère de la Transition écologique et solidaire pour délivrer le label Greenfin, anciennement label TEEC, ainsi que le label ISR porté par le ministère des Finances. Ces labels distinguent les fonds qui misent sur l’investissement vert ou socialement responsable, et s’appuient sur des pratiques transparentes et durables. Ils constituent un gage de confiance pour tous les investisseurs qui veulent s’engager dans une démarche responsable.