Intelligence artificielle

Elaborer les normes volontaires sur l’intelligence artificielle

Pilotage d’une voiture, maniement d’une arme, épandage d’engrais ou de pesticides à la juste dose, diagnostic d’imagerie médicale, chatbots de relation client… L’intelligence artificielle est amenée à intervenir dans tous les domaines.
Les systèmes qui sollicitent une IA font déjà partie de notre quotidien… Et ce n’est qu’un début. Déjà, en 2020, le poids économique des systèmes à base d’intelligence artificielle comptabilisé était estimé à 20 milliards de dollars.

Toute une industrie se développe dans ce secteur aux multiples applications, ce qui en fait un enjeu de souveraineté économique pour la France et l’Europe. En mai 2021, dans le cadre du Grand Défi IA, l’Etat a mandaté AFNOR pour accompagner les acteurs économiques dans l’élaboration de normes volontaires de nature à susciter la confiance envers les systèmes utilisant l’IA. Trois ans plus tôt, la normalisation volontaire avait été identifiée comme outil-clé dans ce but.

Louis Morilhat, chargé de mission dans le défi de l'intelligence artificielle