Numérique responsable

Bâtir sa démarche de numérique responsable

La question de la confiance numérique ne se pose pas qu’en termes de sécurité. Le numérique inspirera confiance aussi s’il est écologique et respectueux des hommes et des femmes. Or, l’impact environnemental du numérique est énorme, avec d’importantes pollutions et travers cachés : pour les terminaux, recours à des métaux et terres rares mal répartis sur le globe et polluants à extraire puis raffiner, obsolescence programmée, démantèlement et recyclage compliqués des équipements en fin de vie, importante consommation énergétique des datacenters et émissions de gaz à effet de serre associées, rayonnement électromagnétique des technologies sans fil, etc.

ecoconception des services numériquesDe ce questionnement est né le numérique responsable. Les solutions du groupe AFNOR permettent d’y répondre, tout du moins se mettre en ordre de marche pour limiter l’impact à la source. Pour les prestataires de service, il est recommandé de commencer par lister l’ensemble des points à traiter, tels qu’énumérés dans le guide AFNOR SPEC « Ecoconception des services numériques » publié en 2022. Il liste les bonnes pratiques d’écoconception tout au long du cycle de vie du service : expression, définition et priorisation des besoins, conception, réalisation, utilisation et exploitation, maintenance et décommissionnement.

Pour les questions d’accessibilité de tous et toutes au numérique, vous pouvez aussi consulter le guide AFNOR « Inclusion numérique : guide de bonnes pratiques pour une adaptation sur-mesure ».

Valoriser sa démarche de numérique responsable

Vous êtes opérateur de services numériques, fabricant d’équipements ou hébergeur de données ? Vos clients sont de plus sensibles à ce que vous fassiez un effort sur l’impact environnemental de vos produits ou vos services, au-delà de leur performance technique.

Ce « plus » écologique fait parfois la différence dans la réponse à un appel d’offres ! AFNOR Certification propose un ensemble de signes de reconnaissance octroyés après audit, prouvant que votre démarche est conforme aux bonnes pratiques recommandées tantôt dans une norme volontaire, tantôt dans des référentiels ad hoc :