Silver économie : des normes et des labels pour exporter davantage

AdobeStock_43092035

Silver économie : des normes et des labels pour exporter davantage

La dernière feuille de route gouvernementale sur la Silver économie réaffirme le rôle-clé des normes volontaires et des labels qui en découlent dans la construction d’une filière économique attractive à l’export.

Trois ans et demi après la création d’un comité stratégique de filière sur la Silver économie, les ministères de l’Économie et des Affaires sociales, via leurs secrétariats d’État chargés des personnes âgées et de l’Industrie, ont publié une feuille de route prônant un « acte II » de la Silver économie. En clair, « une nouvelle étape pour approfondir et amplifier » la structuration de ce secteur d’avenir, fédérant toutes les offres de produits et de services destinés aux personnes âgées, une population dont le poids démographique et économique va s’accroître dans les prochaines décennies.

En 2015, une étude d’AFNOR Normalisation avait mis en évidence le rôle des normes volontaires pour structurer la filière. La nouvelle feuille de route publiée fin 2016 le réaffirme, au même titre que celui des labels, en particulier sous l’angle de l’attractivité à l’export. « Bien que la France bénéficie d’une expertise reconnue dans le domaine de la Silver économie, les entreprises françaises s’imposent de manière relativement contrastée selon les secteurs et selon les marchés, lit-on dans le document à propos de la mission attractivité et export, l’une des six missions instituées par le comité de filière. Celle-ci devra ainsi veiller à « identifier les freins qui pèsent encore sur la filière en termes de labellisation ou normalisation des services et des produits ».

Gagner du temps

Normalisation et labellisation sont deux des métiers du groupe AFNOR, le premier au service de l’intérêt général, le second exercé dans un cadre concurrentiel avec des offres visant à instaurer un lien de confiance entre client et fournisseur, au moyen de signes distinctifs comme le dispositif « Testé et Approuvé par les seniors ». Déjà en 2015, l’étude d’AFNOR Normalisation soulignait qu’en matière de Silver économie, beaucoup de réflexes restaient à inculquer, comme celui de consulter les normes en vigueur. « Pour un entrepreneur, consulter une norme volontaire permet de gagner du temps et de déployer son activité dans des conditions optimales, qui répondent aux besoins et aux exigences du secteur », est-il observé. Autant être aux standards du marché tout de suite !

Parmi les autres pistes de travail de cette mission « attractivité et export » orchestrée par Business France avec CCI International : repérer les marchés à l’export les plus prometteurs. « Parmi les opérateurs qui ont d’ores et déjà trouvé leurs marques, on peut citer les groupes de maisons de retraite et de cliniques spécialisées dont les savoir-faire s’exportent jusqu’en Chine. Mais d’autres secteurs des services, tels que les télé-assisteurs, qui n’ont pas la taille critique et sont souvent trop dépendants des marchés publics, peinent à développer un modèle économique suffisamment robuste », note à ce sujet la feuille de route ministérielle.

Rendez-vous le 24 avril

Une étude d’AFNOR Normalisation publiée début 2016 montrait déjà le rôle des normes volontaires comme accélérateur d’affaires à l’export. En matière de normalisation, et de Silver économie en particulier, la Chine est bien un marché à soigner, comme l’illustre le partenariat franco-chinois engagé depuis 2007 par AFNOR et son homologue local, le SAC, et réaffirmé par de récents accords dont certains signés en présence des présidents Xi Jinping et François Hollande. Après une première édition en novembre 2015 à Beijing, une deuxième édition des rencontres franco-chinoises de la normalisation est prévue à Paris le 24 avril prochain, avec notamment un atelier sur la Silver économie.

Cet atelier sera, pour AFNOR, l’occasion d’échanger avec ses partenaires chinois dans le but de promouvoir le savoir-faire des entreprises françaises et d’explorer les pistes de collaboration avec les Chinois dans ce domaine stratégique.

> En savoir plus sur l’expertise du groupe AFNOR dans la Silver économie… 

© Adobe Stock